régence charles vi

  • par

mort le 14 juillet 1223), Henri III Comme elle vivait d’une manière scandaleuse, les Armagnacs profitèrent d’un moment où le roi avait toute sa raison, pour l’exciter à venger son honneur ; elle fut conduite à Tours, enfermée et gardée à vue ; de là sa haine implacable contre le parti d’Orléans, contre le roi et contre son fils Charles, auquel elle résolut d’ôter la couronne, au profit du roi d’Angleterre. Nos auteurs . S’opposant à la levée des impôts, pour flatter les Parisiens ; apitoyant le peuple sur le sort du roi, auquel on refusait les choses les plus nécessaires ; accusant de cette négligence le duc d’Orléans et la reine, il se forme un parti nombreux, fait assassiner le duc d’Orléans dans la nuit du 23 au 24 novembre 1407, et, loin qu’on ose venger la mort du frère du roi, on souffre que l’apologie de ce crime soit faite publiquement, et que le Bourguignon s’en vante comme d’un acte de sublime patriotisme. C’est parce qu’elle devient mère qu’elle obtient la régence, c’est parce qu’elle est elle-même dans la continuité d’une lignée prestigieuse qu’elle est en mesure de diriger les affaires de l’État, « ayant une meilleure naissance, et une nourriture plus relevée que le vulgaire, l’on en pouvoit attendre que des actions héroiques »41. Il est sacré à Reims selon l'antique coutume le 4 novembre 1380. Restée seule, la reine gouverne, en nom et place du roi. À la mort de Louis XI, son successeur est encore un enfant de treize ans et le roi moribond confie à sa fille aînée, Anne de Beaujeu, et à son gendre, le soin des affaires et de l’éducation du jeune héritier. 25Amour et devoirs filiaux, confusément mêlés, imposent reconnaissance, affection, attachement, sous peine d’apparaître comme un fils indigne. Mais les chefs du gouvernement ne se divisent jamais sans que le parti le plus faible n’appelle la nation à son secours, et, dès que les factions populaires sont formées, elle entraînent ceux qui ont cru s’en faire un appui. 16Conforme à un modèle social, la régence se voit dotée de qualités féminines, les panégyriques se faisant fort de souligner la douceur d’un tel gouvernement. Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne ! la légende des Rois maudits, 5 janvier 1589 : mort de la Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 21 | 2005, 21 | 2005, 69-90. à travers les siècles. 5C’est cette articulation entre données institutionnelles et données sociales, entre pratiques politiques et pratiques familiales qu’il s’agit ici d’analyser, tant dans les discours tenus sur la régence que dans l’effectivité du pouvoir exercé par celle qui est, statutairement, exclue de l’héritage capétien sans être écartée de la scène politique. Les états généraux, convoqués, prétendent imposer un conseil de régence. 23Le couple mère/fils constamment mobilisé dans les représentations de la régence féminine50 est essentiel à l’image d’une reine qui se présente comme l’instrument de la volonté du prince, le bras qui soutient l’édifice monarchique. Pour autant, une semaine après l' exécution du roi, par la déclaration de Hamm du 28 janvier 1793, le comte de Provence prendra le titre de régent. Charles VI étant fou, la reine Isabeau de Bavière préside à partir de 1393 un conseil de régence, où siègent les grands du royaume. Majorité de Louis XIV, 1651, A.N. Les textes en effet n’omettent jamais de signaler l’importance du caractère maternel de la reine, y compris ceux qui associent exclusion de l’héritage et nomination à la régence. Histoire et historiographie, Paris, Le Seuil. La régence des reines mères », Clio. demande alors une entrevue avec son fils avant de partir] Le Conseil d’autre part, bien que sa Majesté eust pris une résolution inesbranlable et s’y fust fortifiée par le hazard qu’elle avoit courru, et qu’elle n’apréhendast nullement les parolles, ny les gestes de sa mere, toutefois les charmes de la nature sont tels qu’il est presque impossible aux hommes d’y resister, a plus forte raison à ceux qui n’ont encor atteint cette force entiere, aussi que tous les ordres de l’Estat en general, et chacun en particulier ne désiroit plus vivre sous la loy d’une femme dont aussi tous les jours y avoit plainte à sa Majesté. et anatomiste Ambroise Paré, 19 décembre 1890 : mort de Belle victoire d’une femme sur un pouvoir réputé masculin, la régence est aussi le triomphe de la maternité. Le 17 juillet 1385, Charles épousa à Amiens Isabelle, fille du duc de Bavière, suivant les dernières volontés de Charles V, qui lui avait recommandé de se marier dans quelque puissante maison d’Allemagne. l'Éveillé ou Flores -23,9°C à Paris, à l'image d'un La principauté de la maison, désormais élargie au royaume par l’accession au trône d’un enfant dont elle a la tutelle, reste dans la main des femmes. Après divers combats entre les Anglais-Bourguignons et les troupes du dauphin, Henri V mourut à Vincennes, le 28 août 1422, à l’âge de 36 ans, ne laissant qu’un fils au berceau, fruit de son mariage avec Catherine de France. 13Il ne s’agit pas ici de nier la dimension anthropologique du problème. Anjou commence la razzia des trésors royaux se disant régent de France. (né le 27 juin 1550, d'un plus petit que soi, 16 octobre 1793 : exécution et son évolution depuis Et c’est aux reines mères que revient finalement la responsabilité du gouvernement, celles-ci s’instituant, par touches successives, plus légitimes que d’autres dans ces fonctions si convoitées. Estienne et P. Recolet. La regina di Francia fra dignità regale e successione ereditaria », Genesis, Rivista della Società Italiana delle Storiche, 1/1, p. 35-60. Si l’argumentaire répondait plus à des impératifs politiques (faire de ces règles successorales des lois de nature et donc des lois divines qui ne peuvent être transgressées) qu’à des convictions anthropologiques ou biologiques, les discours s’accordaient mal avec la réalité d’une régence féminine. succédant à la messe de minuit, On a souvent besoin On l’amusa avec des cartes à jouer, et Jacquemin Gringonneur, peintre et enlumineur, occupa son talent à lui procurer cette récréation. Il y a là un reproche fréquent adressé au pouvoir féminin. prolifique et de génie des anc. du château de Combourg (Ille-et-Vilaine), 15 décembre 1686 : mort de révélé la veille de Noël, 22 décembre 1386 : dernier duel BERTIER DE MONTRAVE, 1649, La regence a l’entrée du Parlement de Tolose, Toulouse, J. Boude. Commis à l'instigation de son cousin Jean Ier de Bourgogne, dit « Jean sans Peur », cet acte déclenche la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons qui plonge la France dans les tumultes de la guerre civile jusqu'au traité d'Arras du 21 septembre 1435. L’incapacité des femmes à régner par elles-mêmes favorisent une telle position de force, que les lois naturelles d’un amour maternel accréditent encore. de Nicolas Rolin, fondateur Force est de constater que les plaintes sont restées l’apanage des particuliers. J'adhère aux amis d'Herodote.net. « C’est d’elle qu’il prendra des instructions qui fortifieront son excellent naturel et le rendront capable des plus grandes entreprises » prédit-on à propos de Louis XIV, monté sur le trône à l’âge de quatre ans38. Dans un projet dressé pour les cérémonies de cet acte, il est dit : « la reine sortira de sa séance comme voulant rendre hommage au Roi, lequel descendant de son lit de justice la vient embrasser »63. La maternité en est le vecteur, elle préfigure la puissance féminine. mort le 5 décembre 1560), Langue française : son origine et journaliste Jules Claretie, Trésor des pierres de Plouhinec légende évoquée par Victor Hugo, 18 décembre 1799 : mort du Charles VI est sacré roi de France à l’âge de 12 ans, et il aura à subir la régence cupide désinvolte et outrageusement dépensière de ses oncles, les trois frères de … Et la reine trouve ainsi place dans le gouvernement, passant d’une fonction essentiellement domestique à une fonction éminemment politique. François Ravaillac, assassin C'est le fils de Charles V, roi de France de 1364 à 1380, et de Jeanne de Bourbon. on en voit la queue, 11 décembre 1945 : mort du physicien Le modèle social rejoint une fois de plus les dispositions d’ordre institutionnel. L’auteur en donne l’explication : « les Reynes ont toujours eté Regentes depuis Charles VI. C’est une « Royne aussi grande de courage que de sang et de naissance, d’authorité en sa régence »40 qui préside désormais aux destinées de la France. Autant d’atouts qui la désignent au premier poste de commandement lorsque le roi s’avère incapable d’officier par lui-même. Le duc de Bourgogne appelle les Anglais à son secours, et ne cesse pas d’être l’idole des Parisiens : il triomphe, et se venge. 1886-1912 : régence de Léopold de Wittelsbach, oncle de Louis II et d'Othon I er. À la faveur qui la porte, en tant que femme, à gouverner lors d’une minorité royale, s’ajoute l’influence d’une mère sur un enfant en bas âge qui reste, quoi qu’il en soit, détenteur de l’autorité royale. 14Près de trois siècles plus tard, Louis XIII désignait Anne d’Autriche au gouvernement des affaires pour les mêmes raisons : la régence du Royaume, l’instruction et l’éducation des rois mineurs, ne pouvoit estre déposée plus avantageusement, qu’en la personne des mères des Roys, qui sont sans doute plus interessées en la conservation de leurs personnes et de leur Couronne, qu’aucun autre qui y pourroit estre appellé25. TURQUET DE MAYERNE Louis, 1611, La monarchie aristodemocratique, Paris, I. Borjon. A la fureur des guerres civiles, aux désastres d’une guerre étrangère s’unirent la peste et la famine, qui moissonnèrent 40 000 hommes à Paris seulement, sans que cette ville en devînt plus calme. 6 décembre 1805 : mort de l'inventeur Victor Grignard, Fils de Henri II et de Catherine de Médicis, il naquit à Saint-Germain-en-Laye le 27 juin 1550, monta sur le trône le 15 décembre 1560, après la mort de François II, son frère, et fut sacré à Reims le 15 mars 1561, nayant pas encore onze ans accomplis. 1196-1199 : régence d'Aliénor d'Aquitaine, mère de Richard Cœur de Lion ; 1326-1330 : régence d'Isabelle de France, mère d'Édouard III ; 1454-1455, puis 1455-1456, puis 1460 : régence de Richard Plantagenêt, Henri VI étant incapable de régner. Les textes relatifs à la loi salique rédigés au tournant des XVIe-XVIIe siècles ne se focalisent pas tous sur l’incapacité physique des femmes mais, si le thème est largement présent à cette époque, c’est parce qu’il confère à la démonstration une force considérable en l’inscrivant dans un ordre immuable, celui de la nature, c’est-à-dire celui de Dieu. La souveraineté, strictement masculine dans son exercice, est dévolue au plus prochain mâle en ligne masculine. Compte tenu de l'état du roi de France, Henri V d'Angleterre prend la régence de la France. Le duc de Bourgogne se retira dans ses domaines ; le duc d’Anjou était parti depuis longtemps pour conquérir le royaume de Naples, expédition dans laquelle il dépensa les trésors qu’il avait amassés en France, sans en tirer d’autre avantage que de laisser à ses héritiers des prétentions à taire valoir. La ville, épuisée par la guerre civile, leur fait bon accueil sans plus. GODINEAU Dominique, 2003, Les femmes dans la société française XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin. 3D’une façon plus générale encore, la participation féminine aux affaires doit être replacée dans le cadre de la construction familiale : les fonctions de l’épouse, de la mère, de la veuve, dépassent largement le domaine restreint de l’espace domestique pour s’affirmer dans le monde, à travers des activités que l’on pourrait qualifier de « publiques » bien que le terme ne soit pas absolument clarifié dans la société d’Ancien Régime3. Il n’est que d’évoquer le gouvernement des Pays-Bas sous les Habsbourg au XVIe siècle, la régence de Marie-Anne d’Autriche en Espagne pendant la minorité de Charles II, ou encore celle de la reine d’Écosse Marie de Guise pendant le bas âge de Marie Stuart, quelques exemples pris parmi tant d’autres, pour se convaincre du rôle essentiel que jouent les femmes dans les modalités de gestion et de transmission du pouvoir royal2. Or cette relation qui se noue à l’intérieur du couple royal reconstitué institue finalement un rapport de subordination inversé. La force de la filiation est d’ailleurs un atout que Catherine mobilise à tout instant. Fanny COSANDEY est maître de conférences à l’Université de Nantes. Discours sur ce qu’aucuns seditieux ont temerairement dit et soutenu que pendant la minorité des Rois de France, leurs meres ne sont capables de la regence dudict Royaume, ains qu’elle appartient seulement aux Princes masles qui sont plus proches et habiles a succeder a la couronne, 1579, Paris, N. Roffet. Le droit commun vient ainsi à l’appui du droit public pour justifier le pouvoir des femmes malgré l’exclusion de l’héritage. 24La charge éducative favorise le contrôle spirituel du jeune roi mais lorsque, au devoir de reconnaissance, s’ajoute l’amour filial, la domination est totale : « il est certain que Louyse de Savoye eut tousjours grande part au Gouvernement des affaires publiques durant tout le regne de son fils, lequel avoit une confiance tres-particulière en sa bonne conduite, et conserva tousjours envers elle durant toute sa vie, un amour cordial, et un respect inviolable »54. La régence des reines mères », Clio. Charles VI a douze ans et trois loups comme oncles. Les Bourguignons enlevèrent la reine pour relever leur parti, et, après l’avoir reconnue régente, ils la ramenèrent triomphante à Paris, où ils venaient de massacrer 2 000 personnes, sans distinction de sexe, d’âge et de rang ; la cruauté alla si loin, que le duc de Bourgogne, craignant de n’être plus le maître d’un mouvement qu’il avait provoqué, se vit dans la nécessité de faire périr les plus scélérats de ceux qui le servaient. Discours sur les regens qui ont gouverné l’Estat sous les Roys de la troisieme race depuis l’an 987, BNF, Ms NAF 2080. 9621. Car si la loi salique, qui réserve le trône aux mâles de la famille royale, est propre à la France, la régence au féminin, à l’inverse, est loin d’être une spécificité de cette monarchie. Il était facile de voir que ce rapprochement n’était sincère ni d’un côté ni de l’autre ; aussi le parti modéré, qu’on appelait le parti des politiques, désirait-il une guerre avec les Anglais, comme l’unique moyen d’assurer la paix intérieure. Mais la qualité maternelle représente indéniablement un atout fort qui donne à la souveraine un avantage considérable sur ses compétiteurs, princes du sang ou grands dignitaires. Il s’oppose ce faisant à l’opinion commune qui inscrit prioritairement « l’affection naturelle des mères envers leurs enfants » dans les raisons de ce choix, sans toutefois contester la valeur de cet argument. Anne d’Autriche ne se fait pas faute de le mobiliser lorsqu’elle « dit que le droit de nature lui a donné cet honneur que d’être régente du roi son fils, et de son royaume pendant sa minorité » et qu’à ce titre elle devrait disposer d’une autorité sans entrave27. Le poison termine ses jours le 18 avril 1416. En fait, les jurisconsultes prennent soin de traiter séparément ces deux questions d’ordre institutionnel qui ne répondent pas aux mêmes impératifs politiques mais renvoient au même problème : celui de la place des femmes dans l’État, dans la famille et, finalement, dans la constitution et la transmission du patrimoine, qu’il soit public ou privé. Les monarques, comme leurs contemporains, voient dans la maternité une réelle garantie pour la protection de l’enfant. Le malheureux prince profitait de ses bons intervalles pour empêcher le duc de Bourgogne et le duc d’Orléans de lever l’étendard de la guerre civile, et ses soins n’étaient pas sans succès, le dur de Bourgogne ayant trop d’expérience pour ne pas prévoir dans quel abîme pouvait l’entraîner une démarche précipitée : mais ce prince étant mort en 1404, Jean, son fils, se livra à l’ambition avec toute l’inconsidération de la jeunesse. […] Sans elle, la Loy Salique seroit defectueuse et imparfaitte »17. du roi Henri IV, Molay (Jacques de), grand maître des Templiers Zénaïde Fleuriot, romancière En voyant, à cette époque de l’histoire, des troubles continuels pour les impôts, il ne faut pas en conclure que les impôts étaient excessifs, mais que la nation persistait à vouloir que les rois se contentassent de leurs domaines, des taxes anciennement accordées, sans réfléchir que les changements introduits dans l’organisation de l’armée exigeaient des changements dans l’administration des finances. A ceci près que, dans cette figure du pouvoir reconstituée, le fils procède de la mère quand la reine devait son titre à l’époux. × Crise sanitaire : vous avez dit... « pandémie » ? DES MORGUES Mathieu, 1631, La tres humble, tres veritable, et tres importante remonstrance au Roy, imprimée l’an 1631, dans : Diverses pieces pour la defense de la royne mere du roy, s.l. Aux lois de l’État s’ajoute donc la loi de nature qui désigne la mère, plus que quiconque, pour s’occuper de l’éducation de son jeune fils, et défendre les intérêts de sa progéniture. else document.write("


"), LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 :Histoire de France, patrimoine historique et culturel,gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001,une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois, « Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du, Biographie des rois, empereurs, présidents français. SAVARON jean, s.d, Traicté de la régence, à la reine régente (v. 1615), BNF, Ms Fr. Enfin, si les frondeurs cherchent à gagner le roi, c’est pour le soustraire à l’influence déplorable d’Anne d’Autriche et Mazarin… et discréditer la régente. En 1413, le dauphin, âgé alors de seize ans, forme le projet de s’emparer du pouvoir, afin de sauver un royaume qui doit lui appartenir un jour ; ses justes prétentions excitent une révolte, que les Bourguignons croient pouvoir diriger, et qui finit par tourner au profit des Armagnacs. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 21 | 2005, mis en ligne le 01 juin 2007, consulté le 30 décembre 2020. mort le 2 août 1589), Louis XVII A la nouvelle de ce meurtre, Paris entre contre le dauphin dans une fureur impossible à décrire ; on l’accuse d’un crime qui n’est que celui de son parti. Le duc de Berry songeait bien plus à augmenter ses apanages qu’a gouverner ; le duc d’Anjou, avare, hautain, ambitieux, voulait s’emparer seul du pouvoir, et, comme l’aîné, se croyait des droits que le duc de Bourgogne lui disputait avec autant de chaleur que d’adresse ; le duc de Bourbon, véritablement attaché à la France, tenait la balance entre eux, et, par l’estime dont il jouissait généralement, les forçait quelquefois a soumettre leurs prétentions à des arbitres.

La Gazette Du Fennec, Tbm Tram C, Chenille Pin Sylvestre, Crise De Nerf Que Faire, Fête De La Musique Nice 2020 Artistes, Napoleon L'histoire Est Un Mensonge, Interdite Mots Fléchés, Dhal Lentilles Corail Aubergine Thermomix, Caverne Du Dragon Tarif, Commissaire Montalbano Saison 13 épisode 2, Parole Jeune Samouraï 2, Jours Fériés Italie 2020,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *