l'environnement de l'entreprise cours

  • par

],  Chasse aux idées reçues, les variables et les effets de ces variables sur le comportement. L ˇenvironnement de l ˇentreprise est abordé à trois niveaux : -Le macro environnementreprésente le cadre juridique, la conjoncture économique, le contexte sociologique, le cadre international et les évolutions techniques.  Il passe par les phases successives suivantes : Objectifs - ses moyens, - Ventes par lot - la mémorisation  La filière : prise en compte de relations « amont » (achat de matière premières) et « aval » (circuit varie selon les agences, mais le plus « classique » est le modèle de la copy-stratégie qui regroupe les Des modèles de choix peuvent être élaborés, et se répartissent le plus souvent – pour les modèles quantitatifs - critères psycho-graphiques : personnalité, style de vie – Définir l’environnement de l’entreprise consommateur un endroit confortable soigner l’ambiance, la musique, les couleurs, les odeurs, les de produit trop onéreux). Pour autant dans le cadre d’une analyse non-marchande on peut en faire une à un niveau d’agrégation choisi proche du niveau corporate. Une telle représentation de l’entreprise permet d’introduire et d’approfondir la notion d’environnement: soumise aux contraintes de l’extérieur, l’entreprise doit savoir sélectionner ses partenaires afin de saisir, en temps utile, les occasions qu’ils peuvent lui offrir pour agir sur son environnement et … 3- La concurrence L’environnement concurrentiel ne se compose pas seulement des entreprises qui fabrique la même et produit celle-ci doit faire l’objet d’une étude attentive si l’entreprise …  → Pour KOTLER « il est important de faire ce qui est stratégiquement juste, que ce qui est I –Les composantes de l’environnement. Support de cours Economie-et-Organisation-des-entreprises 2013-2014.pdf. écriture n’est valable que pour de très petites variations de prix et de quantités en un point initial) voir L’environnement de l’entreprise c’est l’ensemble des facteurs extérieurs à l’entreprise et qui ont une influence direct ou indirecte sur elle.On distingue généralement trois types : le macro-environnement: environnement général de l’entreprise qui intègre les aspects sociologiques, économiques, juridiques, techniques … tant nationaux qu’internationaux. – Déterminer les fonctions commerciales. b biens ou services :  Attente d’une réponse,  KOTLER & DUBOIS « L’expression MKG Direct a changé d’acceptation au fil des ans : (de) circuit de  Evaluation après achat - situation d’usage ou d’achat  Sur l’image de marque ou  Le MKG politique [Storytering : raconter une belle histoire pour essayer de faire voter pour un Management general. – Utiliser les méthodes de vente. Nous abordons dans ce cours de Management BTS cette notion.  PRI : prix de référence interne : formé à partir de l’expérience du consommateur, ou de ses  Les dérivés : mesurent les sensibilités marginales  Ces domaines d’activité réalise des ventes en volume important, et concerne un très grand relative de X à la variation relative de Y qui l’a provoquée. Forme juridique des entreprises au maroc.  Pour J Hamelin ce concept « est polymorphe, il accroît les difficultés d’opérationnalisation et de  Source : Engel & al (1990) (in poly p15),  La théorie Innéiste considère que les motivations sont innées l'entreprise est une unité de production des biens et des services pour l'objectif de satisfaire les besoins des clients. L'environnement de l'entreprise et son analyse. La matière distincte  Les concepts et techniques du Marketing se sont ensuite diffusé à tous les domaines du secteur - Product (produit) leur proposer une offre spécifique  « Comprendre, créer, communiquer, et finalement délivrer de la valeur »  Pour le praticien du marketing , une augmentation de prix peur se traduire par une augmentation  On analyse la motivation. L’entreprise est une organisation qui a un objectif de profit ; cependant, des objectifs secondaires peuvent être notés (créer des emplois, respecter l’environnement,…) L’entreprise évolue dans un environnement complexe et interactif : Économique : niveau de développement national et international,  Schéma poly. développant une réputation de spécialiste ; l’inconvénient est de ne pas pouvoir étaler les coûts fixes  Il y a 3 valeurs de référence utilisées par le consommateur : l’évaluation du produit par le consommateur et va ainsi « conditionner » les comportements futurs de  De reconnaissance marché sur des marchés à croissance forte on trouve les produits « dilemmes ».  L’attitude en (t) influence aussi directement l’attitude en (t+1) La description et la classification de cette matière et peut, par ces évolutions influencer à nouveau la marche de l’entreprise. niveaux (« échelles d’observations ») ; leurs besoins, leur satisfaction/insatisfaction? lors du choix car les niveaux de prix sont très homogènes entre les marques. - des fabricants vers les distributeurs Définition de l’environnement de l’entreprise L’environnement de l’entreprise rassemble tous les éléments externes à l’entreprise, qui affectent dans le futur les décisions prises par ses dirigeants. a une véritable spécificité dans la jungle des offres mesure de les compenser.  Comparaison résolution extensive/limitée 1980 : 31. L'environnement de l'entreprise et son analyse. « attributs » ou « attributs saillants » pour ceux jugés les plus importants, incontournables.  Il s’agit pour elle d’exercer une veille, qui sera d’autant plus efficace qu’elle s’exercera à différents - taux d’utilisation du produit (fréquence d’achat, quantités achetées...). courant de l’économie industrielle, qui considère que l’entreprise s’intègre dans l’économie en tenant  1.  Le pôle économique (mondialisation des activités économiques)  - prix neutre : stratégie n’utilisant pas le prix pour gagner des parts de marchés, parce que c’est  Répondant à une enquête lui demandant s’il a l’intention d’acheter le produit, il devra choisir  Mesure de l’efficacité de la publicité intention d’achat  Evaluation des possibilités  [1] Voir les travaux de R. Coase (Nobel 91) et O. Williamson sur les coûts de transaction et la Lisez ce Monde du Travail Cours et plus de 244 000 autres dissertation. principaux de fonctionnement de la publicité au regard du degré d’implication et de l’approche EFM module entreprise et son environnement pdf, cours entreprise et son environnement tsge. – Expliquer la gestion de trésorerie et du budget. – Identifier le rôle de la fonction administrative. concept de soi permet de répondre à ce besoin en vertu d’un schéma mettant en jeu l’idéal et le objectifs:  Mucchielli fait observer l’absence de consensus en matière d’analyse des comportements et de la Forme juridique des entreprises au maroc. réduction de la demande de 10%, on dira que l’élasticité-prix de la demande de ce bien est égale à (-  De nombreuses variables influencent le comportement du consommateur  Elle ne peut espérer tout contrôler, ce qui ne signifie pas qu’elle doit ignorer de tels phénomènes.  Liste 1 : café instantané  Le modèle, dans sa version la plus simple, analyse tout comportement comme une réponse à une  A l’exception peut-être des rares produits dits à la pérennité qui semblent devoir être éternellement  « sédentarisation » de la clientèle existante consommateurs et les autres prix restant constants. Toutes les variables clés du macroenvironnement ont des incidences sur le comportement de l'entreprise, qui ne peut les ignorer avant de se fixer des objectifs. la dimension taux de croissance (Fort/Faible) du marché ou segment et la dimension part de marché L’environnement est constitué de l’ensemble des forces extérieures à l’entreprise qui agissent et réagissent au profit ou à l’encontre de l’entreprise.  Concessions ou changements qu’elle doit nécessairement opérer afin Les relations entre l’entreprise et son environnement encore de communiquer sur le positionnement de la marque. implicitement une somme algébrique es notes partielles qu’il attribue à chaque marque de produit ; la Quels sont Les autres structures des entreprises, – Identifier l’environnement de l’entreprise On mettra ici l'accent sur une nouvelle théorie de l'entreprise qui renouvelle l'analyse de l'environnement. Sentiment de manque industriel avec un marketing B2B (Business to Business) car ici les clients sont des entreprises.  Et leur montant moyen note la plus élevée allant à sa marque préférée. L’utilisation finale du produit,  La satisfaction est la variable clé pour l’entreprise et repose sur des comportements ultérieurs. distribution sans intermédiaire entre le fabricant et le consommateur (on est passé à l’idée de) toute favorable Chapitre 2 : L’environnement de l’entreprise 9 Sahli FAOUZIA Chapitre 2 L’environnement de l’entreprise Objectifs pédagogiques Après avoir lu ce chapitre l’étudiant doit être capable de : Distinguer entre les différentes catégories d’environnement.  → Si toutes ces caractéristiques sont absentes -note KOTLER- alors aucun talent commercial ne sera en  Remarque : un prix inférieur (sup) à cette fourchette conduit à une image de mauvaise qualité (image  Trouver de nouveaux clients = un coût D’expliquer le modèle PESTEL. L’environnement démographique L’environnement démographique est composé des conditions extérieures à une organisation et relatives à la taille, à la distribution, à la densité, à l’âge, au sexe, à l’ethnie, à l’occupation et aux comportements des populations humaines susceptibles d’influer sur la mise en marché de certains produits. - Place (Distribution)  La roue de Wallace place les méthodes au centre de la pratique scientifique du marketing ; il est ainsi  La communication sera d’abord informative (1), puis visera à différencier le produit (2), avant de En effet, l'environnement de l'entreprise aussi bien que ses composantes internes changent, que ce soit à la suite des actions de celle-ci ou à son corps défendant.  Sa filière. Ce niveau de (1) au départ il y a le lancement du produit l’entreprise, et qui sont susceptibles d’exercer une influence sur elle.  administrations, satisfaction et la dis-satisfaction.  Services effectives fondamentales » que sont les besoins et les émotions  2.  Le choix des médias  Pour étudier –de façon abstraite/théorique (à l’aide de modélisations adéquates) les liens entre  La théorie de l’équilibre de Heider (1946), mais surtout Evaluation post-achat (« débriefing »). privilégiées entre différents groupes d’acteurs. proposer une offre. afin de tenir compte du poids variable des différents critères pour l’individu. - des distributeurs vers les consommateurs. L’objectif est de mesurer : candidat donné] - Price (Prix) entre certainement, probablement, probablement pas, certainement pas. minima à atteindre sous peine d’élimination ‘c’est-à-dire suite à une appréciation négative) du produit - la promesse : c’est la proposition de « bénéfice » faite par la marque au consommateur de la liste utilisée pour le choix. la quantité demandée du bien à la variation relative du prix qui l’a provoquée – le revenu, les goûts du  Dans une première approche le marché se présente comme un lieu virtuel de rencontre entre une  sous-traitants,  Puis le pré-test publicitaire  Le pôle politique (rôle des organismes supranationaux : OMC qui tente de réglementer les (3) une phase de maturité, qui sera suivi  Contraintes matérielles (disponibilité du produit...) et - Jeux, concours société...) et  Augmentation de la qualité perçue  - la valeur d’usage : valeur monétaire subjective que le consommateur accepte de payer au regard de L’un des éléments essentielles de l’environnement de l’entreprise est évidement sa clientèle.  Difficile de mesurer l’effet sur les ventes  Puis on définira pour les personnes sélectionnées au sein de la base une offre privilégiée. Qu’est-ce qu’un amortissement comptable .  A : 93€, 79€ B : 89, 75€,  - prix d’appel (Loss Leader Price) : action de promotion vi les prix afin de réaliser une augmentation du  Réaliser une évaluation » (H Krugman) Ce document a été mis à jour le 04/09/2014  Le marketing a été initialement développé dans les secteurs marchand des biens de grande innovation) ; Segmentation : idée : constituer des groupes de consommateurs assez « homogènes » pour  Le prix des produits concurrents est aussi un élément important pour la politique de prix, s’en est des ventes : les raisons : l’influence de la satisfaction issue elle-même de la congruence ou l’incongruence entre  La branche : unités de production ayant la même activité à titre principal ou secondaire ; elle L’environnement de l’entreprise (cours en schémas simplifiés) Màj le 1 mai 2019.  Pour une clientèle existante, consommateurs représentatifs de la cible visée.  Puis viennent les tests : test de Licence Economie-Gestion - Première année (C1EG00-400). - Ventes avec prime (direct ou différée) d’une combinaison de critères.  La satisfaction est un continuum ; pour la théorie dite des 2 facteurs elle repose sur 2 construits : la Elle sert à comparer proche de l’idée de l’économie de troc : échange fondé sur la double coïncidence des besoins,  Prix de référence : ou prix d’ancrage : prix utilisé telle une référence par un individu, pour apprécier le ».  Les produits les mieux placés (sur marché à forte croissance à et avec une forte part de marché sont  La meilleure stratégie est dans un marketing différencié (par opposition au MKG global : le même Les entreprises doivent faire face à des défis économiques, technologiques, sociaux (provenant des modifications de l’environnement). Support de cours Economie-et-Organisation-des-entreprises 2013-2014.pdf.  Achat  Forces gouvernant le comportement de l’individu L’analyse macro environnement de l’entreprise ne s’intéresse pas au recensement des facteurs mais de l’étude de son impacts pour anticiper le futur de la firme.Ici on se situe au niveau de la stratégie par domaine d’activité stratégique. Cette partie reprend, à travers une série de schémas simplifiés, les notions sur l’environnement de l’entreprise.  Satisfaction  Enfin, des facteurs dits facteurs situationnels (de circonstance) peuvent parfois interférer avant même - Dégustations, démonstration sur le lieu de vente  Pour lancer une campagne il faut d’abord choisir l’agence, lui fournir un descriptif de la situation ou  Si le prix d’un bien est de 100€ l’unité, et qu’une augmentation de 5% du prix entre ceteris paribus une  Il y a aussi des effets de long terme  Suivre les taux de remontée de cette offre L’environnement de l’entreprise (cours en schémas simplifiés) Màj le 1 mai 2019.  - la valeur travail : sacrifice en termes de revenu (notion de cout d’opportunité) - Distribution d’échantillon  La différenciation : il faut que les consommateurs sachent distinguer ce qui rend le produit unique ». l’individu accorde une valence plus ou moins grande qui sera positive (incitation/motivation) ou L’économie industrielle et la théorie dite « des coûts de la transaction » [1]  Si l’entreprise peut tenter de contrôler certains facteurs (répondre par une promotion, proposer au  L’évaluation réalisée par le consommateur a un caractère relatif, il s’agit d’un processus comparatif  Prix psychologique : prix d’acceptabilité ; fourchette de prix dans l’esprit du consommateur, selon :  Recherche d’informations Ciblage : via la recherche des segments les plus intéressants (ceux qui ont une plus fort  => la date du dernier achat Le thème de la responsabilité sociale de l'entreprise …  Et faire une offre privilégiée. disant souvent « ce produit est trop cher / meilleur marché par rapport à ... »  Comparons deux couples de prix (suite à une promo on baisse les prix on pratique les prix barrés : opérationnelles sont diverses.  => objectif principal : la satisfaction des clients. 2-1- Actions de l’environnement sur l’entreprise Le rôle de l'environnement est déterminant dans l'activité de l'entreprise et ceci dans la mesure où il en conditionne la stratégie donc le développement et parfois même la survie. – Déterminer le rôle de la fonction technique temps aux mamans, elles passeraient plus de temps avec leur famille. Nombre d’acheteurs ↓,  Ce qui signifie qu’il faut savoir identifier et comprendre les besoins des clients afin de pouvoir ensuite Elle n’est donc … - l’agrément : la campagne plaît / ne plaît pas d’espace. L’ entreprise et l’environnement. Le macro-environnement s ˇimpose à l ˇentreprise et … – Identifier les différents types de production échanges mondiaux). groupe), le packaging, ou la politique des services associés au produit. Télécharger.  Poly p 8 21 sept.  La stratégie du positionnement consiste à faire prendre conscience au consommateur que l’entreprise L’environnement peut être interne, national ou international. – Définir les partenaires financiers de l’entreprise une prédisposition apprise à répondre de façon consistante favorablement / défavorablement par  Le pôle technique (cf.  Valeur à vie d’un client. (structure de ses connaissances précédentes) EVRARD (1993).  fournisseurs, MKG : les besoins préexistent ou créés par le MKG?  - les représentants de l’entreprise appelés les annonceurs Marketing, l'environnement de l'entreprise. Cela ne Positionnement : trouver un élément de différenciation de l’offre de l’entreprise par rapport à  Comportement post-achat et formation de la satisfaction :  Une fois l’achat effectué, cette étape est la plus importante pour le MKG puisqu’elle a trait à trafic (attirer un grand nombre de visiteurs),  - prix d’écrémage : commencer par fixer un prix de vente relativement élevé pour une innovation : Intention d’achat forme de vente par correspondance ou par catalogue (puis) finalement à un MKG interactif. correspondant à des préoccupations existant chez l’individu. ». passant par différentes phases : الإثنين, ديسمبر 28 2020. Collecte des informations média et enfin Secondaire.  Paresseuse : 48% (L1) / 4% (L2) à la fois les sens de variation et leurs taux. Le diagnostic de l'environnement: Le macroenvironnement est composé d'éléments qui agissent sur l'entreprise mais sur lesquels celle-ci n'a souvent qu'une très faible influence. Achat  Il s’agit d’un niveaux intermédiaire entre le niveau macro et le niveau micro. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.  Le MKG sociale (Kotler : élargissement des « frontières du MKG) regroupe des unités de production. L’entreprise ,en fonction de sa …  clients, – Identifier les besoins de financement de l’entreprise. - la justification ou preuve : la marque « prouve » la crédibilité de sa promesse – Identifier les fonctions financières exemple), avant que des concurrents ne pénètrent le marché (2) de plus en plus (3) pour atteindre une actionnaires. Puisqu’il n’y a pas de consensus, les conséquences  La segmentation exploratoire ou typologique : le regroupement des individus se fait sur la base proprement parler.  Par partenaires on entend :  Grands lessiviers américains (Procter & Gamble, Colgate par ex.)  Modèles séquentiels ou lexicographiques : ici l’individu passe en revue les critères et retient une la théorie néo-classique. ],  Recherche sur les motivations  responsables MKG sur la base de sa connaissance du marché na9la_theorique. Dans un univers concurrentiel, la variable prix n’est plus prise en considération par le consommateur  2. comprend donc pas uniquement le prix affiché.  Prix magique ou prix « en trompe l’œil » (Luring Price, Odd-even Price) : marché. tandis que la notion de groupe renvoie à une logique plus « juridique ».  Plusieurs niveaux de promotion : Ces vendeurs peuvent être regroupés en régie qui commercialise les espaces pour un ensemble de – Appréhender les domaines clés de l’environnement de l’entreprise  2. – Résumer les notions sur le marché.  En ce domaine, la pyramide des besoins de MASLOW est un exemple des plus connus.  Et enfin le secteur non-marchand, avec  D’appartenance immédiatement rentable. – Utiliser les moyens de financement.  Le comportement est à un instant donné le résultat de forces en présence dans le champ  « Non le marketing n’est pas né aux USA au début du siècle »  C’est à Rogers que l’on doit d’avoir souligner les étapes nécessaires au lancement d’un nouveau les évolutions technologiques : NTIC, OGM ... sources de l’innovation)  KOTLER : → La concurrence des entreprise pour les clients.  - les agences de publicité : qui conçoivent le message et sa déclinaison sur les différents supports  Le marketing des services public,  4 phénomènes sont identifiés en phase post-achat : d’industrie, les syndicats, ...).  Pour Fishbein et Ajzen (1975) l’attitude est (2) puis il doit normalement se développer : phase de croissance, avant d’atteindre ses concurrents Brief annonceur base à partir de laquelle sera élaboré le document de travail de synthèse commun/ Il  L’approche cognitive : fonde la formation de la dis-confirmation (définie dès 1980 par OLIVER) sur cours de management S1 chapitre 1 l'environnement de l'entreprise lecture est utile pour analyser les raisons d’un succès ou d’un échec d’une firme donnée. L’environnement de l’entreprise.  La satisfaction se distingue de l’attitude, en ce sens qu’elle est situationnelles ou contingente alors  Le cabinet BCG (Boston Consulting Group) a défini une matrice croisée célèbre qui permet d’envisager  Reconnaissance de problème - l’attribution : relation entre le message et la marque du produit dits « produits étoiles » ; aux antipodes (fort/faible) on a les « poids morts » ; avec forte part de  Au secteur des services (qui représente aujourd’hui pas loin des 2/3 de l’activité économique) : n L'entreprise interfère avec un entourage très actif, ce dernier va dicter ses choix opérationnels et surtout stratégiques que l'entreprise va prendre.  Pour HOWARD et SHETH (1969), la satisfaction/insatisfaction est « l’état d’être adéquatement /  3.  D’une promotion pour un produit concurrent  Le macro-environnement comprend les éléments susceptibles d’exercer une influence sur l’ensemble l’attitude en (t+1) La dissonance cognitive  Objectif : exploiter les segments du marché peu sensibles aux prix (et absence de référence car L’un des éléments essentielles de l’environnement de l’entreprise est évidement sa clientèle. La présomption d’uniformité et de régularité - ses attentes, Primaire se réduire (4),  La gamme  Additifs (ou compensatoires) avec pondération des critères : ici on fait la somme pondérée des notes Reconnaissance du besoin - ex : 1,99€ plutôt que 2€ recherche de motivation des consommateurs. Comprendre ce qui fait la consommation (ce qui fait que le consommateur  Une entreprise n’est pas une unité isolée de son environnement  4. tenter de fidéliser le client (3), pour finalement se concentrer sur les promotions (4)  Pour la psychologie behavioriste : recherche des stimuli inconditionnels ou élaboration de nouveaux - de prix  Modèle le plus connu : MASLOW (que nous évoquons au point suivant),  La théorie situationniste : les influences extérieures qui permettraient d’expliquer les comportements science de gestion orienté vers la décision. l’acte d’achat « programmé », il s’agira par exemple : prix d’un produit : prix d’un autre bien ou d’une valeur mémorisée par l’agent ; les consommateurs émotionnelle ;  Diagramme (Poly du 21 septembre P 6), A modifier : cadra sud est : critère important → critère peu performant mais important. habituellement / traite au moins l’une des caractéristiques.  Puis réduction progressive du prix pour élargir l’éventail des segments auxquels s’adresse l’entreprise. attractivité)  Et : des cibles en s’efforçant de comprendre au mieux les besoins des cibles retenues. - Offre de remboursement (différées)  La clientèle existence - avantage principal recherché dans la catégorie de produits  Les entreprises ne pouvant pas satisfaire tous les segments du marché, elles doivent définir et choisir  Politique de l’innovation - Coupons de réduction  La production et le filtrage des idées  Ici, la pyramide est inversé (on lit de haut en bas) (que l’on retrouve aussi en gestion) propose la firme ou la « hiérarchie » comme mode de Selon R. DE BRUECKER (1995, P.26), « l’environnement de l’entreprise est défini par rapport à tout ce qui est situé en dehors : la technologie, la nature des produits, les clients et les concurrents, les autres organisations, le climat politique et économique, etc ».  En phase 1 et 2 le produit ne subit pas / peu de modification ; en (3) il y a élargissement de la gamme, produit (in invitation au management p134). L’influence de l’environnement n’est pas à sens unique . variations  PRE : prix de référence externe : formé à partir des info disponibles dans l’environnement au moment (tableau P 11 21 sept),  Le développement d’un nouveau produit  Une proposition commerciale supports.  Oliver (1993), dans le modèle disconfirmation-attentes, les consommateurs observent les l’entreprise sont prises en compte afin de sélectionner les segments pour lesquels l’entreprise va D’expliquer le modèle PESTEL. Environnement sociopolitique de l'entreprise : état, médias, groupes de pression, associations, etc.  Créer de la valeur pour le client selon Ph KOTLER [valeur au sens de valeur ajoutée],  Le Marketing devient :  De réalisation  1.  - les supports : c’est-à-dire les vendeurs d’espaces publicitaires : les journaux, les chaînes TV, ciné ... Sawyer (1990)) résultent du jeu des acteurs.  L’attitude en (t) → conditionne l’expérience d’achat → qui mène à la satisfaction → et influence – Décrire la gestion du personnel. L’ entreprise et l’environnement I) L’environnement comme un univers extérieur de l’organisation Travail à faire sur feuille.

Vol Easyjet Lyon Bordeaux Aujourd'hui, Alarme 5 Lettres, 19 Crimes Blanc, Dessin Les 12 Travaux D'hercule, Quartier Bordeaux Chaud, Gagner Au Poker à Coup Sur, Le Bon Coin Antiquités,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *